Parc photovoltaïque

Parc photovoltaïque
Un projet de parc photovoltaïque sur 69 ha

La volonté de la Commune est de diversifier ses ressources financières, historiquement issues de la gestion d'une forêt communale dévastée par la tempête de janvier 2009 et exposée, dorénavant, aux risques induits par le réchauffement climatique. La production d'énergie renouvelable constitue un facteur de diversification des ressources financières et de répartition des risques. 

Dans un projet de ce type, la Commune ne s’expose à aucun risque commercial, économique ou financier. La commercialisation de l’électricité produite est assurée par l’opérateur, VALOREM, qui assume tous les aléas techniques, climatiques, financiers, et supporte l’intégralité des charges de démantèlement des installations et de recyclage des composants. L’intérêt financier de la Commune réside dans la perception d’une redevance d’occupation du sol et d'une contribution à la taxe foncière. Les produits fiscaux spécifiques (CET, IFER) sont perçus par la Communauté de Communes, le Département et la Région.

Après une première déception en 2012 (le dossier présenté par EDF Energies Nouvelles n'avait pas été retenu par la Commission de Régulation de l' Energie), le projet de parc photovoltaïque a été relancé avec un nouvel opérateur, VALOREM, société installée à BORDEAUX.

Le projet élaboré par VALOREM compte 2 tranches (35 et 34 ha). Il développera au total une capacité de 34 MW. Il sera implanté sur des parcelles de la forêt communale situées aux confins des communes de MEZOS, ESCOURCE et ST PAUL en BORN, au nord-est du village.

Les installations envisagées comportent des panneaux solaires de fabrication française et des bâtiments techniques, des "shelters", qui abritent des onduleurs et un transformateur élevant la tension, et 4 postes de livraison connectés au réseau de transport d’EDF. Le site sera clôturé et équipé de systèmes de détection d’intrusion et de vidéosurveillance. L’exploitation des centrales ne nécessite aucune présence humaine permanente sur site. La durée de vie des installations est estimée à 25 ans. Au terme de son exploitation, le site sera intégralement démantelé et rendu à la nature.

Le projet sera présenté par VALOREM en décembre 2017, en réponse à l'appel d'offres organisé par la Commission de Régulation de l'Energie.

Vous trouverez, ci-joint, le bulletin d'information n°3 que VALOREM a consacré au projet de Mézos.

BULLETIN N°3