La question des rythmes scolaires

La question des rythmes scolaires
Un décret récemment diffusé par les pouvoirs publics rend possible le retour à une semaine de 4 jours.

Les pouvoirs publics ont, le 28 juin 2017, publié un  décret  «rendant possible, à compter de la rentrée 2017, l’organisation du temps scolaire sur 4 jours dans les écoles maternelles et élémentaires publiques, par dérogation au cadre général de quatre jours et demi ».

Pour reprendre les termes du site internet officiel du Ministère de l’ Education Nationale, « cette dérogation nouvelle donne davantage de souplesse aux acteurs de terrain afin de répondre le mieux possible aux singularités de chaque contexte local, dans le souci constant de l’intérêt des élèves. Les rythmes scolaires doivent pouvoir être aménagés à la réalité de chaque territoire, permettant de maintenir la semaine de quatre jours et demi là où cette organisation est satisfaisante ».

Le Ministère apporte également les précisions suivantes : « les études montrent que les effets de l'aménagement du temps scolaire - sur 4 jours ou 4,5 jours - sont négligeables, voire nuls, sur les résultats des élèves. Mais, conformément à la méthode retenue, une évaluation scientifique des différentes modalités d'organisation du temps scolaire sera conduite durant l'année scolaire 2017-2018 ».

Dans ces conditions, le Conseil d’Ecole du RPI Bias/Mézos [1], réuni le 20 juin, a pris l’option de ne pas modifier l’organisation du temps scolaire à la rentrée 2017 et de prendre le temps de la réflexion pour définir une position concertée, dans la perspective de la rentrée 2018. Cette réflexion s’appuiera sur :

  • les résultats de l’évaluation scientifique annoncée par le Ministère,
  • les arguments pédagogiques développés par les enseignants du RPI,  
  • la position des parents (qui seront consultés au premier semestre 2018),
  • l’avis des municipalités.

[1] RPI : Regroupement Pédagogique Intercommunal.